Nationale 1 à Tarbes / La pression monte à J-1 !

Nationale 1 à Tarbes / La pression monte à J-1 !

A la veille des championnats de France N1 FFSS, l’effervescence monte aux abords du bassin Paul Boyrie. Les clubs de le France entière converge vers les Pyrénées et des centaines de sauveteurs se préparent. Avec cette année un suspens entier concernant le classement interclubs, qui pourrait marquer le changement d’une époque…

Pereira arrive lancée

Certains athlètes surfent sur un hiver réussi et arrivent lancés à Tarbes. Je pense notamment à Lili Pereira, vainqueur des six épreuves au programme du short course à Vichy, en janvier ! Elle se confie, avant ce nouveau rendez-vous, à six mois des Euros Juniors en Italie. “Je suis hyper heureuse de disputer ces N1, impatiente et motivée ! Ces épreuves n’ont rien à voir avec le concept du short course, du coup rien n’est acquis. Mais bon, c’est clair que mes résultats de l’hiver sont bons pour la confiance. J’ai une préférence pour les courses classiques (en bassin de 50 m). Ces distances me laissent le temps de me mettre en place et en cas d’erreur technique, il est parfois possible de se rattraper”.

Viala déterminé

Autre sauveteur à l’honneur à Vichy (titré sur 100 SLS), Gaëtan Viala nourrit de légitimes ambitions ce week-end. “Tout les sauveteurs qui s’entraînent dur pour ces N1 ont envie de faire un podium…J’espère l’obtenir sur le 200 SLS et pourquoi pas décrocher à nouveau l’or ? Mais la concurrence est rude et tout peut arriver sur une telle épreuve…Nous verrons bien”. A ses côtés, les athlètes en réussite ces derniers mois auront à coeur de confirmer, de Jérémy Ferrara à Lola Montagut en passant par les jeunes Axel Aïello, Sacha Gendaszyk et Maxime Bertrand. BM

Photo : Frédéric Baldran