Oceanperf célèbre ses 10 ans

Oceanperf célèbre ses 10 ans

La société Oceanperf, fondée par Anthony Mazzer et Flora Manciet, a soufflé en avril ses 10 bougies… Et pour fêter comme il se doit cet anniversaire, l’entreprise tenait à réaliser un pari un peu fou : une course en planche dans le bassin tarbais ! Une expérience inédite en France, qui entre dans la lignée des évènements inoubliables de l’entreprise. Anthony raconte.

Comment avez-vous eu l’idée de créer Oceanperf, et quelles étaient vos motivations ?

Au départ, mon but était d’importer du matériel ou du moins créer une entreprise qui soit fabrique, soit importe. Lorsque j’ai démarré dans ce milieu, ce n’était pas évident de trouver du matériel. il y en avait très peu et c’était compliqué de s’en procurer. J’ai vu qu’il y avait un potentiel de développement et après mes études de commerce, j’ai eu l’occasion avec Flora Manciet (alors athlète professionnelle en Australie) de commencer à importer du matériel. Par la suite, nous avons commencé à proposer d’autres produits, du textile notamment, puis on a commencé à faire fabriquer notre propre matériel.

Au fur et à mesure de ces années, vous avez réussi à vous faire une place…

Oui, comme je l’ai dit avant, j’était le seul en France à entreprendre dans ce domaine, rapidement j’ai eu le monopole. J’ai comme partenaires Speedo et Azur mais aussi la fédération française de sauvetage et de secourisme, je suis ainsi présent sur toutes les compétitions.

Comment sont nés vos deux événements, l’Oceanperf Challenge et l’Oceanperf Kids ?

Pour organiser l’Oceanperf Challenge, on s’est inspiré des compétitions de sauvetage en Australie. C’est quand même la nation référente en matière de sauvetage. Avec ma marque, j’avais le pouvoir d’organiser la compétition qui me plaisait, et au départ, c’était une compétition réservé à l’élite du sauvetage. Mais avec le temps, on s’est rendu compte que ce n’était pas une bonne idée car pour avoir l’élite il fallait aussi du monde. Aujourd’hui, c’est une très belle compétition qui rassemble environ 400 compétiteurs issus de clubs du monde entier ! Pour l’Oceanperf Kids, l’idée était un peu différente. Il existe peu de compétitions pour les jeunes catégories et je voulais les mettre en avant. Dans l’ensemble, ces compétitions rassemblent beaucoup de sauveteurs et l’Oceanperf Challenge a su s’imposer comme une compétition incontournable en Europe.

Gérer Oceanperf a du vous faire vivre des expériences incroyables, quel est l’évènement qui vous a le plus marqué pendant ces 10 ans ?

Pour représenter la marque à un certain niveau, j’ai créé la team Oceanperf. Il y a quelques années, nous sommes partis au Japon tous ensemble, c’était une expérience incroyable ! le fait d’être ensemble, de découvrir une nouvelle culture et découvrir les Japonais qui sont des gens formidables…Je pense que cela restera un de mes meilleurs souvenirs.

Pourquoi avoir organisé une course de planche en piscine ?

Je voulais simplement marquer le coup en réalisant une course qu’on n’avait jamais vue ! Je voulais aussi que les sportifs et le public s’amusent, dans une ambiance conviviale, comme souvent dans le sauvetage.

Avez-vous d’autres projets ?

Plutôt une volonté, celle de continuer sur cette lancée, garder mon indépendance en tant que marque. Et peut être mettre en place de nouveaux projets, exporter la marque dans des pays où le sauvetage est déjà plus développé…Je suis déjà présent en Espagne, aux Pays-Bas et dans d’autres pays européens, mais j’aimerais bien exporter la marque en Afrique du sud, en Australie ou encore en Nouvelle-Zélande.

Une annonce à faire ?

J’aimerais remercier les athlètes de la team Oceanperf, ainsi que mes amis à travers le monde. S’ils ont aimé les 10 premières années, je suis sûr qu’ils apprécieront davantage la décennie à venir !

Propos recueillis par Margaux Pantin et Marine Richard

Photos : Frédéric Baldran – Jeff Ruiz – Philippe Bianco